Eco-Energie.ch

Crypto-monnaies: Etherum va réduire de plus de 90% sa consommation énergétique

Collection: Blog

Résumé

Présentation des évolutions techniques qui vont révolutionner le fonctionnement d'Etherum et de sa crypto-monnaie.


2019 - Décembre

 Depuis plusieurs années Vitalik Buterin, le créateur du protocol décentralisé Etherum, s'inquiète de la consommation énergétique requise pour les activités de minage nécessaire au fonctionnement du système. En effet le réseau Etherum aurait nécessité 4,2 TWh pour gérer l'ensemble des transaction en 2018. Le minage du bitcoin quant à lui aurait coûté 29 TWh en 2017, une consommation que l'on peut comparer à celle de l'Irlande (25 TWh).

Jusqu'à présent le système Etherum fonctionne, tout comme le bitcoin, avec un processus PoW (Proof of Work = preuve de travail).

Vitalik Buterin et la Fondation Etherum ont annoncé la transition vers un autre système de validation, dit PoS pour Proof of Stake (preuve de participation). Cette transition est prévue pour 2020. D'un point de vue énergétique le processus PoS ne consomme que quelques pourcents de l'énergie utilisée dans un processus PoW.





Proof of Work & Proof of Stake

 Proof of Work
Dans le cas du système "proof of work" on fait appel à des "mineurs". Il s'agit de systèmes informatiques décentralisés, répartis dans le monde entier, qui se chargent de valider les transactions. Pour se faire il faut d'abord résoudre un problème mathématique complexe (c'est le "travail" effectué) et lorsqu'un mineur trouve une solution alors il peut écrire dans un "bloc" les dernières transactions qui attendent une validation et ajouter ce "bloc" à la "chaine" après avoir vérifié que les solutions des problèmes mathématiques précédants sont bien correctes.

Le mineur est ensuite récompensé avec de la crypto-monnaie fraichement créé (d'où le terme de "minage") sous la forme d'un montant fixe par bloc (donc par problème mathématique résolut) auquel ont ajoute les frais perçus pour les transactions ajoutées dans le nouveau bloc.

Proof of Stake
Dans ce processus des systèmes informatiques décentralisés peuvent se mettent à disposition pour autant qu'ils possèdent une certaine quantité de la crypto-monnaie concernée. Il y a ensuite un "tirage au sort" pour déterminer quel système va valider les transactions et recevra une récompense pour cette opération.

Ce processus est bien plus économe en énergie puisque l'on évite que des milliers de systèmes travaillent à la résolution du même problème mathématique afin de gagner la compétition pour que, au final, un seul "vainqueur" soit affecté à la validation des transactions en cours.





Staking

 La mise à disposition de la crypto-monnaie afin de participer au processus PoS est appelé "staking", et il bénéficie d'une rétribution. Le staking remplace le minage.

Certaines plateformes d'échange proposent un service de staking rémunéré. Sur Kraken ( - www.kraken.com ) par exemple, on peut déjà "staker" des Tezos (XTZ) avec une rémunération de 6% annuelle.

La possibilité de faire pareil avec Etherum (ETH) est déjà annoncée, et on attend donc avec impatience les prochaines mises à jour du protocole Etherum qui doivent basculer sur le "Proof of Stake".









Qui sommes-nous

A Propos

REJOIGNEZ-NOUS



© 2017/2020 - Eco-Energie.ch. Tous droits réservés.

Propulsé par