Derniers articles publiés

Larry Page et Sergei Brin Le 27 novembre la société californienne a communiqué (Google Press Center ) sa nouvelle initiative stratégique dans le domaine des énergies renouvelables. Le but annoncé par Larry Page (cofondateur de la société avec Sergei Brin): Construire une capacité de production de 1 GW d'énergie renouvelable, moins chère qu'une production basée sur le charbon.

Le nom du projet: RE<C (Renewable Energy cheaper than Coal) 

C'est une nouvelle très prometteuse.  L'excellence et l'aspect novateurs des solutions développées par la société dès ses débuts confère à ses initiatives un poids déterminant. De plus Google a les reins solides financièrement parlant, les chiffres annoncés sont impressionnants: plusieurs dizaines de millions de dollars en 2008 et plusieurs centaines au-delà.

 

Les antécédents

Cette annonce représente un pas supplémentaire de Google dans le domaine des énergies renouvelables, l'année dernière la société a déjà annoncé sont objectif  "carbone neutre" pour 2007. Tout une série d'actions ont déjà été mises en oeuvre en vue de contribuer au développement des énergies propres et à la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre. Quelques exemples:

- Utilisation de nouvelle technologies de climatisation et de gestion de l'alimentation des Data Center aux USA et dans le reste du monde

- Installation d'un système panneaux photovoltaïques au Centre de Mountain View de 1,6 MW de puissance (l'un des plus grand aux USA)

- Soutien au développement de véhicules hybrides  et technologies associées. Un appel à propositions a été publié pour un investissement global de plus de 10 millions de dollars.

- Lancement en collaboration avec des entreprises leader de "Climate Savers Computing Initiative", dont le but est de faire pression pour diminuer la consommation des ordinateurs et serveurs.

 

REInitiative RE<C

Le but technologique de l'initiative RE<C est clair: développer la production d'électricité par des sources renouvelables, et ceci pour un coût inférieur à l'électricité produite en utilisant du charbon. Le leitmotiv "One Gigawatt of renewable energy capacity that is cheaper than coal" (un gigawatt de capacité en énergie renouvelable moins chère que le charbon).

Google précise que la priorité sera donnée au solaire thermique, à l'éolien et à la géothermie... et qu'ils vont aussi explorer d'autres technologies à fort potentiel.

Larry Page confirme qu' il espère que ce sera un bon business pour Google également, ils auraient tord de s'en priver. 

Les moyens mis en oeuvre pour atteindre ces objectifs sont considérables, Google engage (ingénieurs, chefs de projets, commerciaux,...) à Mountain View pour travailler sur le succès de cette initiative. D'autre part la société cherche des opportunités d'investissement dans des nouvelles sociétés, laboratoires universitaires et autres instituts de recherche qui poursuivent des projets R&D dans le domaine des énergies renouvelables.

Finalement un détail qui a son importance dans les propos de Larry Page, ... nous sommes optimistes, le projet RE<C peut être réalisé en quelques années, et non en quelques décennies

La seule chose qui semble inquiétante dans cette nouvelle c'est qu'il ait fallu attendre que Google s'y mette pour que le grand public ait l'impression qu'une société sérieuse, financièrement solide, et connue pour l'excellence de ses produits, se préocuppent réellement du problème énergétique mondial. Mieux vaut tard que jamais!

 Sources: http://www.google.com/corporate/green/energy/index.html