Derniers articles publiés

Sur ce billet nous souhaitons mettre sur le papier quelques idées simples et concrètes pour une politique énergétique nouvelle, respectueuse autant de l'environnement que des besoins de l'économie ainsi que ceux des privés. Vous êtes chaudement invités à nous transmettre vos idées pour compléter cette liste ainsi que vos remarques qui seront publiées suite à cet article. Avec votre aide nous sommes certains que l'on peut  rassembler ici quelques solutions pertinentes qui pourraient peut-être intéresser les acteurs politiques et décideurs de demain.

Alors allons-y...

 

1) Création d'un service d'information / conseils pour les propriétaires en matière d'économie d'énergie

Souvent un simple calcul permet de se rendre compte du véritable gain financier à moyen terme que peut constituer un investissement dans une meilleure isolation de bâtiment, le remplacement d'une chaudière, l'utilisation d'ampoules à faible consommation,... Il faut disposer facilement de quelques données de base, d'un outil de calcul accessible gratuitement à tous, éventuellement de conseils personnalisés de la part d'un organisme étatique fiable. Un propriétaire qui sait combien il peut gagner suite à un investissement intelligent dans les "négawatts" (économies d'énergie) ne devrait pas hésiter longtemps pour engager cet investissement.

2) Harmonisation et élargissement des aides financières pour  le développement des énergies renouvelables

Actuellement en Suisse chaque canton propose des mesures de promotion, variables et souvent complexes dans leur définition (voir article à ce sujet). Une harmonisation au niveau fédéral accompagnée de mesures incitatives plus "radicales" apporteraient une impulsion nécessaire. Il serait alors plus facile d'échanger des informations entre particuliers/investisseurs sur tout le territoire suisse. Ils pourraient alors discuter plus largement de leurs expériences, les points forts et points faibles, favorisant ainsi le développement des meilleures solutions du point de vue technique et économique. 

Cette harmonisation faciliterait également la communication et le marketing des fournisseurs et prestataires de service dans le domaine des énergies renouvelables, matériaux de construction etc. 

3) Location soumise à autorisation

Il s'agit là de la première proposition à caractère contraignant. Le but est d'autoriser la location d'un bien immobilier seulement si celui-ci répond à une liste précise de normes en terme de performances énergétiques (isolation, régulation, rendement du système de chauffage,...). Une petite enquête auprès de notre entourage montre clairement que les locataires sont souvent "impuissants" vis à vis d'une très mauvaise isolation de leur appartement, d'une régulation de température défaillante, d'un système de chauffage vétuste et non respectueux de l'environnement. Certains propriétaires se contentent en effet de répercuter les frais de chauffage, quel que soit son efficacité, sur les charges facturées aux locataires. Ils n'ont donc aucun intérêt à effectuer des travaux, bien au contraire. Le but de cette proposition est de changer la situation, et obliger les propriétaires à entreprendre les travaux adéquats s'il souhaitent retirer un revenu locatif de leurs biens immobiliers. Tous comptes faits cette mesure sera à moyen terme dans l'intérêt de tous, des locataires ainsi que des propriétaires.

4) Activités industrielles

Ce point est certainement le plus délicat, il mérite un article à lui tout seul.  On peut dans un premier temps distinguer les efforts sur les bâtiments (bilan énergétique) et ceux qui concernent les équipements, machines etc...

a) Pour les bâtiments il faut un moyen de responsabiliser les exploitants pour qu'ils entreprennent les travaux nécessaires à une bonne efficacité énergétique: isolation, portes automatiques, sources de chaleur écologique etc... Une classification des bâtiments en terme d'efficacité énergétique pourrait  constituer la base d'un système bonus/malus accordé aux sociétés. Une fois encore il s'agit souvent d'une simple question de bon sens pour se rendre compte de l'intérêt à moyen terme de quelques améliorations sur les bâtiments et systèmes de chauffage.

 b) En ce qui concerne l'équipement il est difficile de faire des généralités... une extension des labels déjà en place pour les appareils ménagers, associée ici à un système de bonus/malus, serait un premier pas.  

5) R&D dans les énergies renouvelables

Les efforts de recherche et développement dans le domaine des énergies renouvelables doivent être pris vraiment au sérieux. De même que l'on a établi des conditions cadres favorables pour les bio-technologies il faut concentrer des moyens importants sur les énergies de demain. Encourageons les initiatives privées autant que des projets étatiques ambitieux. Favoriser la création de centres de compétence dans les énergies alternatives ne pourra que booster les avancées dans ce domaine, crucial pour notre avenir et celui de nos enfants.

6) Vos propositions...

Ne restons pas les bras croisés face au défi énergétique de demain, partageons nos idées, expériences et savoir-faire... Envoyez-nous vos réactions et propositions pour compléter cette liste (formulaire de contact , précisez "Propositions Concrètes" dans le sujet du message), nous attendons avec impatience vos suggestions.