Derniers articles publiés

Eh oui, c'est l'idée originale de la navigatrice Anne Quéméré et de l'éco-explorateur Raphaël Domjan, rallier l'océan Atlantique au Pacifique en kayak solaire.

Pour ce faire il faudra zigzaguer à travers les glaces de l'Arctique sur plus de 3'000 km, avec une embarcation originale: des kayaks équipés d'un système de propulsion utilisant l'énergie solaire.

Alors que l'exploration polaire remonte à l'Antiquité, c'est seulement en 1906 que le passage du Nord-Ouest a été franchi pour la première fois, par le norvégien Amundsen et son équipage. Le défi que se sont lancé les deux explorateurs permettra de réaliser la première traversée de ce passage avec un moyen de propulsion solaire.

 

Itinéraire

L'itinéraire prévu n'est praticable qu'en été, il évolue au travers d'une mosaïque d'îles et de chenaux encombrés de glace que les aventuriers vont découvrir de juin à septembre 2015. Au départ de Tuktoyaktuk Anne et Raphaël ont prévu de faire escale à Cambridge Bay, Gjoa Haven puis emprunteront le détroit de Bellot pour finalement rejoindre Pond Inlet.

 

Navigateurs

Anne Quéméré, l'initiatrice du projet, est une aventurière bretonne habituée des périples en solitaire. A la rame ou sur son kiteboard utilisant la force du vent elle a déjà traversé l'Atlantique et le Pacifique à plusieurs reprises, établissant divers premières mondiales et records de traversées.

Raphaël Domjan quant à lui est un pionnier dans l'utilisation des énergies renouvelables dans ces projets d'exploration, il est en particulier le chef d'expédition du premier tour du monde à l'énergie solaire (2010 - 2012) effectué sur le bateau PlanetSolar.

 

Matériel et partenaires

Les kayaks ont été équipés de panneaux solaires alimentant un moteur électrique léger de la société Torqueedo. Le développement de ce système de propulsion a été réalisé avec le partenariat du CSEM de Neuchâtel qui a proposé les panneaux solaire de 300W.

D'après les estimations cette propulsion électrique doit permettre de parcourir 100km par jour avec 200kg de matériel dans les kayaks.

 

Mission scientifique

Un capteur d'ensoleillement permettra de donner un volet scientifique à cette expédition. L'objectif sera de valider les résultats des modèles et confirmer le potentiel de l'énergie photovoltaïque à ces latitudes.

Site du projet: www.raphaeldomjan.com/projets/solararcticpassage