Derniers articles publiés

La société canadienne a annoncé l'ouverture d'une filiale à Lacq dans les Pyrénées-Atlantiques afin de créer une chaîne de production de leurs batteries présentées comme caractéristiques d'un saut technologique majeur.

D'après Hydro-Québec leur technologie devrait permettre d'ici 5 ans de propulser des voitures électriques sur plus de 500km en totale autonomie, tout en garantissant 30'000 cycles de recharge et une durée de vie de 10 ans.

Quels sont les percées technologiques qui permettent ces performances? Voici quelques explications sur les différents éléments qui constituent une batterie Hydro-Québec.

D'abord précisons qu'il s'agit d'une technologie LFP (lithium-fer-phosphate) qui permet d'améliorer les performances tout en réduisant les coûts et en augmentant la sécurité (différentes technologies de batteries au lithium).

L'infographie ci-dessous présente les principaux éléments clés de la solution développée par les laboratoires d'Hydro-Québec.

 


Infographie: recomposée à partir des visuels de Hydroquebec



La cathode

En phosphate ferreux (LiFePO 4 ) elle permet une sécurité accrue et un coût modeste.

L'électrolyte

Constituée de sels fondus il permet un bon transfert du lithium-ion entre l'anode et la cathode.

L'anode

Contenant des nanoparticules de titanate (Li 4 Ti 5 O 12 ) elle assure une grande durée de vie et des performances accrues.

Les caractéristiques de la batterie seraient alors les suivantes:

  • Énergie : 67 Wh/kg
  • Puissance : 8000 W/kg

 

Source: Hydroquebec