Derniers articles publiés

La société ALSTOM, qui effectue des recherches sur les hydroliennes (voir l'article consacré à l'énergie hydrolienne), a inauguré récemment son « Océade 18 », et opté pour une solution à hélice plutôt que l'utilisation d'une turbine.

 

«Océade 18 » aura donc l'air d'une éolienne, mais sous l'eau, munie d'une hélice à trois pales à pas variable pour un meilleur contrôle des conditions marines, des variations de turbulences et des vagues, et monté sur un axe pivotant permettant de s'orienter suivant les courants de marée.

Le bilan global annuel exprimé en heures de fonctionnement à pleine puissance est de l’ordre de 4'000 à 5'000 heures, soit de 11 à 14 heures par jour. Le « facteur de charge » (ratio entre l’énergie qu’elle produit sur une période donnée et l’énergie qu’elle aurait produite durant cette période si elle avait constamment  fonctionné à puissance nominale) des hydroliennes atteint donc 46 à 57%, à comparer aux 20 à 30% moyens de l’éolien.

Les principales zones d'intérêt en Europe sont la Manche, la mer du Nord et la mer d'Irlande.