Derniers articles publiés

Le designer Adam Mikloski propose un concept d'éclairage urbain autonome très original et particulièrement réussi dans son esthétique.

Son idée consiste à imiter la structure et l'aspect du manguier et en particulier de ses feuilles. Ainsi son système capte à la fois l'énergie solaire grâce à des cellules photovoltaïques, et l'énergie des eaux de pluie grâce à une petite turbine placée dans le pied du lampadaire.

L'eau est récoltée par les "feuilles" et canalisée sur la turbine. Des batteries seraient placées dans le pied pour stocker l'énergie générée par les capteurs solaire ainsi que la turbine et alimenter des LED très économes en énergie.

Dans le cas des régions de mousson le designer se base sur un cumul de pluie de 12000mm/an, ce qui donne un potentiel de 600 kJ (env. 0,16 kWh)  à l'entrée de la turbine. Donc presque rien, en fait l'essentiel de l'énergie proviendrait des cellules photovoltaïques.

 

 

Dans le cas de notre climat européen, en prenant les données pour Genève, on obtient un rendement photovoltaïque annuel de env. 120 kWh, ceci en supposant une surface de 1m2 de capteurs et avec une efficacité de 10% pour les cellules.

Finalement le côté hydraulique est anecdotique, par contre le concept d'éclairage autonome avec un design très réussi mérite une attention particulière.

Reste à voir si on peut utiliser différemment l'eau de pluie récupérée!

 

 

source: www.adammiklosi.hu/index.php?p=146&i=5